Une solution viable de véhicules à hydrogène permettrait de combiner de nombreux avantages : un transport à 0 émission et un ravitaillement fait en quelques minutes avec un autonomie améliorée par rapport aux modèles d’aujourd’hui. Défi accepté par Nikola Motor Company.

Hydrogène : créer le véhicule et les solutions d'approvisionnement

Le problème actuellement est qu’une technologie appliquée aux poids lourds seraient développée par les constructeurs et les stations de ravitaillement par les prestataires énergétiques. S’établit alors une situation en chiens de faïence. Les constructeurs ne vont pas mettre des véhicules sur un marché qui ne propose pas d’infrastructures de ravitaillement et personne n’est prêt à construire un réseau étendu de stations à hydrogène si le parc routier n’est pas équipé de cette technologie.

La propulsion à hydrogène est déjà bien connu du secteur routier. Cependant, elle n’a jamais vraiment fait ses preuves.

En France, Air Liquide se dit prêt à développer un réseau de stations à hydrogène pour alimenter les camions de demain. L’entreprise a déjà lancé sa première station multi-énergies basée sur le gaz naturel. Il faut maintenant des camions à ravitailler.

Face à ces annonces de généralisation de l'utilisation de moteurs électriques ou mixtes, la question de l’offre d’énergie est aussi importante. Il sera nécessaire de repenser l’énergie mix pour répondre à cette vaste augmentation de la demande. Des ressources comme le solaire, l'hydraulique et l’éolien sont quasi infinies mais doivent être soutenus pas des parcs adaptés.

L'introduction de l'hydrogène est un grand pas vers la rationalisation de l'utilisation de l'énergie électrique. Ce gaz, au contact de l'oxygène, produit lui même de l'électricité et rejette de l'eau.

Le One Truck, un camion à 0 émission

Le 1er Décembre 2016, l’entreprise Nikola Motor a devancé Tesla en proposant un modèle de poids lourd à empreinte carbone nulle. L’entreprise de Salt Lake City, veut devenir un spécialiste des solutions de véhicules électriques. Le One Truck fait l’alliance entre les technologie électriques et l’hydrogène. Les précommandes sont déjà lancées et les premiers poids lourds verront le jour en 2020. Seul hic … le prix qui est assez prohibitif. Deux fois plus cher qu’un modèle “classique”, le modèle est annoncé à 375 000 dollars.

L’enjeu premier est de vendre suffisamment de camions pour justifier l'investissement massif que va nécessiter le réseau de nouvelles infrastructures. Cependant, les routiers sont assez averses au risque dans un secteur ultra compétitif aux marges écrasées. Le camion de Nikola Motor est un proposition totalement nouvelle pour le TRM : nouvelle technologie, nouvelle entreprise, nouvelles infrastructures, nouveau véhicule et nouveau business model.

Des technologies un peu similaires avaient déjà été développées pour repenser la propulsion des poids lourds. Cependant , il y a toujours un grand fossé à franchir de l’innovation à l’industrialisation.

Avec ce modèle, il est possible de faire 2 000 kilomètres sur la route et le rechargement de la pile à combustible se fait en seulement 15 minutes. Les stations seront couplées à des fermes solaires pour généraliser la transition vers des énergies renouvelables.

Un camion & la force d'un réseau

Trevor Milton, le président du groupe, assure que les bénéfices seront nombreux pour la société dans son ensemble, notamment avec de nombreuses créations d’emplois.
Pour assurer le fonctionnement de ses véhicules Nikola motor part du même principe que Tesla : donner accès à la nouvelle source d’énergie de manière gratuite et ample pour les propriétaires du One Truck. Des centres d’approvisionnement et de maintenance seront installés sur les trois prochaines années pour assurer le fonctionnement et l’entretien du parc.

En parallèle de cette nouvelle technologie Nikola Motor a développé des produits associés pour optimiser le fleet management en partenariat avec les acteurs innovants du secteur. L’idée est d’adresser des solutions globales pour ré-inventer le transport routier de marchandises de demain.

En offrant l’accès à faible prix à tous les autres modèles de camions à hydrogène (contrairement à Tesla avec ses bornes électriques), Nikola Motor veut initier la transition vers des nouvelles solutions de propulsion de demain.

Quelques complications subsistent pour une utilisation généralisée de ce gaz. C’est une molécule très fine qui est difficilement stockée et doit être conservée sous haute pression.

Le prix et l'accessibilité de la technologie ne font pas encore du One Truck de Nikola Motor une référence, pas encore du moins.